Faits divers Politique

Me Apedo Amah a trouvé un nom au mal qui mine le Togo

Le professeur Georges Togoata Apedo-Amah s’est entretenu ce 05 février avec les journalistes togolais sur le thème « Responsabilité et citoyenneté ». C’était lors de la cérémonie marquant le premier anniversaire du journal La Gazette du Togo. L’universitaire a ainsi fait découvrir à l’assemblée la « canaillocratie », un concept qui selon lui est la nouvelle caractéristique du Togo.

Dans son intervention, Apedo Amah a dénoncé l’assertion populaire qui prétend que l’on ne change pas l’équipe qui gagne. A l’en croire, L’équipe qui perd, n’est autre que « cette dynastie qui prend en otage le Togo et qui manque d’initiatives pour sortir le pays dans le gouffre dans lequel il continue de s’enfoncer. Sous d’autres cieux, cette équipe devrait s’en aller pour donner la chance à une autre afin de gérer autrement le pays. Mais elle refuse et continue de saigner les populations. C’est une canaillocratie », dénonce t’il.

Le professeur s’est également prononcé sur l’attitude de ceux qui selon lui, se disent aux côtés du peuple, mais  trahissent leur conviction et basculent du côté du régime qui marginalise et tue.

Le Prof Togoata pointe particulièrement du doigt ses collègues universitaires qui sont opposants le jour, mais vont négocier, la nuit, les postes ministériels avec le pouvoir en place. « Et quand ils vous voient le jour, ils baissent la tête, parce qu’ils ont honte. Ils trahissent leur propre conviction », révèle  t-il .

Face à cette situation, le Professeur Togoata Apedo-Amah interpelle la conscience citoyenne de chaque Togolais, afin de sortir de sa résignation et combattre le système. « La conscience citoyenne nous demande de changer le système. On ne négocie pas la liberté » a-t-il laissé entendre.

 

One Comment

Commentaire d'article

Umalis