Le confinement total d’un pays peu être assimilé à une sorte de prison. Il ne s’agit pas d’une prison ordinaire, mais d’une prison pour le bien de la population comme c’est le cas en France depuis quelques jours. À cause de la propagation rapide du coronavirus, tout le pays est en confinement total. Après la manière subtile du président Macron sur le confinement, le ministre de l’Intérieur l’a clairement dit “restez chez vous”.

Limitation des mouvements

C’est le confinement total et tout est fermé en France. Cette situation d’urgence contre le coronavirus a causé d’énormes troubles dans les marchés et supermarchés où les populations se livraient à des bagarrent pour se ravitailler. Actuellement en France, tout est fermé ou presque. Tous les magasins et boutiques qui en commercialisent pas les produits de premières nécessités sont fermés. Plus de fleuristes, bijouteries, instituts de beauté, etc. Sont uniquement ouverts les supermarchés pour permettre aux Français de faire leur courses et ce de manière règlementée.

Et même, pour se rendre dans les hôpitaux et/ou marchés, il faut être muni d’une autorisation à sortir sans laquelle personne ne peut mettre le nez dehors. Pour ceux qui essaient quand même, ils se voient très vite rabroués. Avec le coronavirus qui sévit partout dans le monde, le confinement engage aussi la fermeture des frontières pour limiter les transactions et échanges qui pourraient ouvrir une brèche à la maladie. Il n’est donc possible de sortir que s’il s’agit d’une urgence, et même, il faut prévenir les urgences.