Education

UL / Les enseignants-chercheurs suspendent les cours, TD et TP jusqu’à nouvel ordre

En grève illimitée depuis lundi 3 juin, les enseignants-chercheurs de l’Université de Lomé sont décidés à maintenir cette posture jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications. Ils réclament notamment l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail qu’ils jugent très précaires.

Notons que cette décision ultime d’entrer en grève illimitée intervient après des démarches infructueuses vis-à-vis des autorités en charge de l’Enseignement supérieur. En effet, le 1er avril dernier, ils avaient lancé un mot d’ordre de grève d’une semaine.

Cette manifestation avait pour but de rappeler leurs doléances entre autres : l’élection des doyens des facultés et directeurs des écoles par tous les enseignants sur le principe « un enseignant une voix » ; la réclamation du reliquat de l’accord du novembre 2011, à savoir 15% sur le salaire de base et 25% sur les indemnités ; l’intégration systématique dans la fonction publique des enseignants inscrits sur une liste d’aptitude du CAMES ; la prise en compte des augmentations obtenues depuis 2011 dans le calcul des pensions des retraites ; les moyens pour la recherche (bureaux, laboratoires, équipements et fonds de fonctionnement, voyages d’études pour tout enseignant-chercheur,).

Sans réponse de la part des autorités universitaires, les enseignants-chercheurs ont organisé le 31 mai dernier une Assemblée générale en vue de définir des stratégies d’où la reconduite de leur grève jusqu’à satisfaction totale des revendications.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis