Diplomatie

« La croissance inclusive et la prospérité » comme remparts contre le terrorisme, selon Faure Gnassingbé

Image d’archives utilisée à titre illustratif

Lors de son intervention au Royal Institute of International Affairs, Chatham House de Londres, dans le cadre de Annual Debate 2019, le Chef de l’Etat togolais s’est prononcé sur la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest et le rôle du Togo. C’était le mardi 4 juin alors qu’il était invité d’honneur et orateur principal.

Devant un public composé de personnalités du monde diplomatique, des affaires, de la société ainsi que des amis du Togo, Faure Gnassingbé a planté le décor en ces mots : « Depuis de nombreuses années, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à l’occupation de vastes étendues de sa bande sahélienne par des réseaux criminels mêlant au terrorisme, une multitude de trafics allant des êtres humains aux armes, en passant par la drogue et le blanchiment d’argent ».

En outre, le président togolais a insisté sur l’insécurité de plus en plus grandissante dans le Sahel en mettant un accent particulier sur la recrudescence des attaques et la contamination qui affecte progressivement les Etats côtiers. Par conséquent, il appelle à une prise de conscience générale en vue de trouver une solution concertée et coordonnée à la menace sécuritaire dans la sous-région ouest-africaine. Pour Faure Gnassingbé, « la croissance inclusive et la prospérité partagée sont les meilleurs remparts à la radicalisation et à l’extrémisme violent ». Ainsi, trouve-t-il important d’investir dans les secteurs créateurs d’emploi et d’optimiser les relations commerciales.

Pour finir, l’ancien Chef de la CEDEAO professe sa foi en l’intégration régionale et rappelle que cette institution demeure l’interlocuteur le plus légitime pour les questions relatives à la sécurité régionale.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis