Economie

L’économie togolaise crédité « B » par Standard & Poor’s

Le Togo a reçu ses toutes premières notes de crédit souveraines à long et à court terme en devises étrangères et en monnaie locale ; cela lui a valu de la part de l’agence Standard & Poor’s une accréditation « B » pour les deux notes avec des perspectives stables.

« Nous prévoyons que l’activité économique bénéficiera de la récente modernisation d’infrastructures clés, notamment l’achèvement de vastes travaux au port de Lomé, qui est actuellement le seul port en eau profonde d’Afrique de l’Ouest, et l’ouverture du nouveau terminal de l’aéroport Gnassingbé-Eyadema en 2016 », a recommandé l’agence de notation financière S&P.

Pour Standard & Poor’s, bien que le Plan National de Développement (PND) soit un moyen pour le Togo d’optimiser les investissements dédiés aux infrastructures, la dépendance du Togo vis-à-vis de l’agriculture (coton, café, cacao), qui représente environ les 2/3 de l’emploi, et des minéraux (phosphate, ciment, clinker) constitue un facteur de vulnérabilité.

« Nous notons toutefois que les autorités ont commencé à mettre en œuvre des réformes économiques, ce qui a conduit le rapport Doing Business de la Banque mondiale de 2019 à classer le Togo au premier rang des pays réformateurs en Afrique (…) », indique l’agence américaine qui met la barre de la croissance moyenne du PIB réel à environ 5 % entre 2019 et 2022.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis