Sécurité

Cette intervention de la Police nationale qui pourrait réduire les braquages à Lomé

Copyright / Image alome.com

Deux pistolets automatiques, une boite à munition de 50 cartouches ayant déjà servis, 50 munitions et des téléphones portables ont été saisis à l’issue d’une investigation du Groupe d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) ce mercredi dans certains quartiers de Lomé.

Selon les responsables de cette unité spéciale de la police, l’examen des téléphones portables a permis de découvrir que plusieurs braquages sont en train d’être planifiés. Ces braquages ont heureusement été déjoués. Par ailleurs, l’institution a indiqué que les munitions retrouvées lors de la perquisition sont identiques à celles utilisées au cours d’un braquage à Akodéssewa.

Notons que la police nationale a également mis la main sur une douzaine d’individus qualifiés de délinquants et 3 présumés braqueurs après l’arrestation de l’un des meneurs d’un réseau de malfrats. Ce dernier lors de son interpellation était en possession de 50 munitions de calibre 7,65 identique à celles retrouvées sur des scènes de plusieurs braquages.

Selon les témoignages des supposés braqueurs, ils sont auteurs d’une série de braquage dans la capitale, notamment chez les commerçants et près du foyer des Ivoiriens, à Atikpodji et aussi dans le quartier AguiarKomé. Les douzaines de délinquants quant à eux font partie d’un groupe de personnes arrêtées lors des opérations « coups de points » dans des ghettos dans trois quartiers (Amoutivé, Nukafu et Tokoin Eyonam).

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis