litterature

« Les hommes se cachent pour pleurer » : Le Togo dispose d’une nouvelle œuvre dans sa collection littéraire!

Encore une plume togolaise révélée, une nouvelle histoire contée dans un roman titrée « Les hommes se cachent pour pleurer ». Une œuvre de Ferdinand Paloukiyem FARARA, proviseur du collège Chaminade de Kara, qui a été présentée ce samedi 11 Mai au cours d’une cérémonie dédicace.

Devant des personnalités parmi lesquels le préfet de la Kozah, le colonel BAKALI Hèmou Badibawou, l’auteur a fait découvrir son joyau littéraire. Une œuvre qui aborde les thématiques des grands sujets contemporains notamment les conflits inter-religieux, l’authenticité de la foi, l’inculturation, etc.

L’auteur s’est également  imposé  à travers son œuvre le devoir de lancer un appel à  protéger l’environnement. « Les hommes se cachent pour pleurer », c’est un appel à une prise de conscience, une réserve de conseils et une invite à la sagesse.

« Quand on est pas capable de pleurer, on est pas aussi capable de pencher sur la misère de quelqu’un qui souffre. Alors pleurer, c’est un acte qui fait grandir intérieurement », a laissé entendre l’auteur de l’ouvrage, Ferdinand FARARA.

Paru aux éditions Awoudy, l’œuvre « les hommes se cachent pour pleurer » est le second bébé littéraire de l’auteur après sa première œuvre « Ce jour là ».

 

 

Commentaire d'article

Umalis