Education

Togo/ Les étudiants de l’Université de Lomé réitèrent leurs revendications

 

Après une accalmie, les étudiants togolais reviennent à la charge. Portés par la Synergie des Élèves et Étudiants Togolais (SEET) et la Ligue Togolaise des Étudiants (LTDE), des manifestations vont reprendre à cet effet. Dans une note publique, les deux associations estudiantines ont rappelé les objectifs de cette nouvelle action toit en demandant aux étudiants de rester mobilisés.

DÉCLARATION CONJOINTE DE LA SEET ET DE LA LTDE RELATIVE À LA RENTRÉE MOUSSON.

A l’entame de cette année universitaire, nombreux sont ces étudiants qui espéraient voir leurs conditions s’améliorer drastiquement et leurs problèmes définitivement résolus. Tous sans exception, de la FDD à la FASEG en passant par la FSHS, la FLLA, la FDS, La FSS, L’INSE, L’ENSI, L’ESA, L’ISICA et toutes les autres écoles avaient souhaité
ne plus revivre le même calvaire que l’année précédente.

Les nouveaux, quant à eux, tous contents d’entrer enfin à l’université et d’embrasser les facultés et écoles de leurs rêves étaient loin d’imaginer les souffrances et peines qu’ils ont vécu tout au long du semestre Harmattan. Très vite leurs joies se sont transformées en pleurs et en indignations. Leur désenchantement a été très grande au point qu’ils ont très vite compris que la réussite et le bien-être des étudiants n’étaient pas la priorité du gouvernement affameur, liberticide, autocratique et insouciant en place.

Mais malgré ce constat amère et dégoûtant teintée de l’ambiance morose et pénible qui caractérisait leurs quotidiens, tous se sont adonnés avec le plus grand sérieux aux études, ont fait de leurs mieux pour pouvoir valider leurs matières et se rapprocher de leurs rêves.

C’est donc sans tranche mais pleins d’espoirs que les étudiants ont clôturé avec tristesse le semestre Harmattan.

C’est également le ventre creux, les yeux pleins de larmes que nous avons repris les classes ce lundi 01 avril 2019. Mais malheureusement, nous n’avons même pas encore mis pied dans les amphis quand nous apprimes par les affiches postées ça et là et par le biais des réseaux sociaux que nos valeureux enseignants et tout le personnel des universités entrerons en grève à partir de la semaine prochaine. Une information qui surprend, attriste, désole mais n’étonne pas les esprits avisés.Il était clair qu’à force de se muer dans un silence insolent face aux justes et légitimes revendications de la communauté universitaire les salives, trop longtemps accumulés allaient un jour se transformer en baves.

*Que faire donc face à cette situation embarrassante au final de laquelle l’étudiant sera le seul perdant ?*

Fidèles à leurs rôles de garants et de protecteurs des droits et intérêts des enfants du peuple, la Synergie des Élèves et Étudiants du Togo (SEET) et la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) profondément indignés et choqués par le mutisme, l’insouciance et l’indifférence des autorités universitaires et gouvernementales viennent, par la présente témoigner leurs entières compassions aux milliers d’étudiants, privés des tranches, de la reprogrammation des examens et livrés à eux-mêmes, obligés souvent de manger à crédit, de se déplacer à pied ou à vélo et de se livrer à des métiers indignes et chosifiants pour survivre.

La LTDE et la SEET apportent également leurs indéfectibles soutiens aux enseignants-chercheurs des universités de Lomé et de Kara ainsi qu’aux membres du personnel qui visiblement en ont, tout comme les étudiants marre de vivre et de travailler dans des conditions misérables et pénibles, demandent instamment au gouvernement et en particulier au Chef de l’État de cesser de jouer au dilatoire et au sophiste en optant pour une résolution rapide et efficiente des problèmes posées par tous les acteurs du monde universitaire.

*La SEET et la LTDE prennent, en outre à témoin l’opinion nationale et internationale sur la situation actuelle et appellent les étudiants des Universités de Lomé et de Kara à se mobiliser massivement pour prendre part aux manifestations d’envergures dont la date sera bientôt communiquée.

Pour finir, la SEET et la LTDE invitent les délégués généraux et d’amphis à jouer pleinement leurs rôles en vue d’un campus prospère, apaisé et épanouie.

NB: même si les virements sont faits, la mobilisation est maintenue jusqu’à satisfaction totale de nos légitimes revendications.

Fait à Lomé, le 02 Avril 2019

Pour la LTDE,
Le Secrétaire Général,
Victor KOUTOWOU

Pour la SEET,
Le Chargé à l’organisation,

KOFFI Assanta K. A.

Commentaire d'article

Umalis