Education

Éducation au Togo / Les rapports entre le gouvernement et la CSET risquent de s’envenimer…

La Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo (CSET) garde une dent contre le gouvernement togolais pour cause de promesses non tenues. Selon les enseignants, le non-respect des engagements pris par les autorités pourraient provoquer une nouvelle crise dans le secteur éducatif alors que les examens de fin d’année sont proches.

Les deux parties se sont retrouvées le 14 février dernier à Lomé et, il a été convenu d’une nouvelle rencontre dans dix(10) jours en vue de faire le bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord. « Nous sommes au regret de constater qu’aujourd’hui, 25 jours après cette réunion, aucune suite n’a été donnée alors que l’effet financier pour le compte des 2 milliards promis pour l’année 2019 devrait se faire sentir sur les salaires des enseignants à partir de janvier 2019 », lit-on dans un courrier adressé par la CSET aux ministres en charge de la Fonction publique, des Enseignements primaire et secondaire et de l’Enseignement technique.

Pour les responsables de la CSET, ce non-respect des engagements de la part des autorités risquent de saper la relation de confiance entre les acteurs et la relative accalmie qui prévaut jusqu’alors dans le secteur. « Vu que nous avons respecté notre part d’accord et avons aussi patients jusqu’à ce jour, nous ne saurons répondre aux désagréments éventuels peuvent survenir dans les prochains jours », indique la lettre signée par le Coordinateur de la CSET, Yawovi Atsou- Atcha.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

Commentaire d'article

Umalis