Politique

Pour le PNP, c’est au peuple togolais de se lever contre le 4ème mandat de Faure Gnassingbé

(Utilisé à titre illustratif)

En rappelant que « le seul adversaire du PNP, c’est le parti au pouvoir », le Secrétaire général du Parti National Panafricain (PNP) indique que les réformes constitutionnelles et institutionnelles demeurent une condition essentielle pour le bon déroulement des présidentielles de 2020 auxquelles, précise-t-il, l’actuel Chef d’Etat ne doit pas candidater.

La formation politique de Tikpi Atchadam était en conférence de presse jeudi dernier à Lomé. Ce fut l’occasion de mettre de nouveau en avant la déclaration de Tchamba, qui constitue la feuille de route du parti et renferme les grandes lignes de ses actions pour un Togo libre et démocratique. Dans la droite ligne de ce document, « la lutte a commencé avec le peuple, elle continuera avec le peuple, elle sera par la grâce de Dieu gagnée par le peuple. Nous maintenons notre stratégie pacifique », a indiqué Dr Kossi Sama, Secrétaire général du parti.

Par ailleurs, il estime qu’en 2020, « si Monsieur Faure pose sa candidature pour l’élection présidentielle, le peuple togolais sur toute l’étendue du territoire nationale et dans la diaspora devrait se lever contre ce quatrième mandat ».

En ce qui concerne la position du Parti National Panafricain par rapport à la Coalition des 14, l’homme politique affirme que son parti demeure membre de la Coalition des 14. Toutefois, le parti exige de prendre connaissance des conclusions du conclave du regroupement auquel il n’a pas pris part. « Le PNP attend le relevé des conclusions du conclave. Nous voulons savoir ce qui est dit au conclave. Quelles sont les décisions prises? Quelles sont les nouvelles orientations? Nous voulons le savoir », a indiqué Dr Sama.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis