Développement

PND 2018-2022 au Togo / Et si les acteurs de la société civile y sont impliqués ?

Credit photo Twitter @FEGnassingbé

Officiellement mis sur les rails il y a quelques jours, le Plan National de Développement (PND) est au cœur de tous les débats. Le sujet a également été abordé par RP Marie-Chanel Affognon, Porte-parole du mouvement des Forces Vives « Espérance pour le Togo ». Tout en saluant l’initiative de ce programme, cet acteur de la société relève également certaines inquiétudes.

Pour RP Affognon dans une interview accordée à actu-togo.com, « (…) avoir un plan national de développement ou d’émergence, puisque d’autres pays ont fait des plans qu’ils ont appelé d’émergence, je crois aussi que c’est une bonne chose, si on est honnête et sincère dans la planification, la mise en œuvre et le suivi. J’ai lu les 3 grands axes de ce plan et je crois que ce sont des axes qui disent beaucoup de réalités à prendre en compte dans notre pays ».

Quelle est la stratégie de mobilisation des fonds ? Quelle est la garantie de leur gestion transparente et rigoureuse pour des résultats ? : voilà quelques questions soulevées par le RP Affognon. Pour lui, « il est important que les différents acteurs de la vie sociale soient associés, surtout la société civile et les autres acteurs pour que ce plan soit vraiment national, que cela ne soit pas confondu au plan d’une personne ou d’un parti politique parce qu’il s’agit bien d’un plan national et les contribuables que nous sommes tous togolais et togolaises, c’est nous qui allons porter ce plan, d’où l’importance que le plan soit connu, accueilli et que le pilotage soit très rigoureux et très honnête pour pouvoir atteindre les objectifs et enclencher véritablement un changement de qualité par rapport à la vie du togolais (…) ».

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis