Jeunesse et emploi

« L’un des gros problèmes des Togolais, c’est de voir les choses en petit », s’indigne Gerry Taama

Quelques heures après le lancement officiel du Programme National de Développement (PND) et le dévoilement du logo retenu à l’issue du concours du choix du meilleur logo représentatif du programme, les réactions ont fusé de toutes parts. Alors que d’autres dans l’opinion publique relève le côté non créatif du logo, le député du NET prend la défense du concepteur et plaide pour une plus grande récompense du travail fait. Lisez plutôt !

C’est ce que je n’aime pas chez nous les Togolais ça.

Je vais parler, les gens vont encore me critiquer mais il faut que ça sorte.

Ce matin nous étions au lancement du Plan National du Développement (PND) dans une luxueuse salle de l’hôtel du 2 février. Tout un parterre de hautes personnalités. Le chef de l’Etat a fait un discours remarquable. Les panélistes au rang desquels M Houngbo, (directeur du FIDA), Lionel Zinsou, (ancien premier ministre), Ade Ayeyemi, (directeur général de Ekobank) et d’autres sommités nous ont fait rêver.

Environs 4600 milliards à investir pour transformer notre pays en un Etat émergeant, avec à la clé 500 000 emplois crées. Tout ça, c’est beau, et je reviendrai plus tard sur mon analyse du projet.

Là où ils ont gâté l’affaire c’est à la remise des récompenses aux trois lauréats retenus sur les plus de 600 propositions de logos récoltés dans le cadre du concours lancés à cet effet.

Comme vous pouvez le constater sur cette photo, le troisième a reçu un chèque de 300 000F, le second 500 000F, et le premier prix, dont le logo va être utilisé en permanence durant les 4 prochaines années, 1 millions de nos francs.

C’est ce que je n’aime pas chez nous les Togolais. Quand le Togolais veut payer son frère, sa main ne se tend pas. Sinon, pour un projet de 4 600 milliards de francs, le responsable du logo qui sera décliné sur tous les supports pendant 4 ans mérite mieux qu’une enveloppe de 1 million. Si nous voulons faire de notre pays l’eldorado qu’on projette pour 2022, commençons par encourager nos jeunes talents.

Si une personne impliquée dans le programme PND lit ce cri de cœur et trouve que j’ai raison, pardon, il faut donner les jetons aux jeunes. Moi même avec mes petites entreprises, je paie plus de 100 mille francs pour la conception de logos aux graphistes du coin. Et là, je suis plutôt un mauvais payeur.

L’un des gros problèmes des Togolais, c’est de voir les choses en petit. Ce n’est pas parce que le pays est petit qu’il faut payer petit aussi. Il faut que ça change.

Gerry.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis