Sécurité

Togo / 5814 cas d’accidents de circulation en 2018, selon le ministre Yark Damehane

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a présenté vendredi dernier le bilan provisoire comptant pour l’année dernière de la situation sécuritaire au Togo. A l’instar du chiffre élevé des accidents de circulation, on note également la hausse du taux d’insécurité.

En effet, le bilan provisoire 2018 de la situation sécuritaire au Togo indique 5814 accidents, 592 morts et 7951 blessés, soit un taux de mortalité routière estimé à 7,96% pour l’année 2018. Selon le rapport, ces cas d’accident de la route sont entre autres liés à « l’excès de vitesse, le défaut de maitrise des engins, le dépassement défectueux, le non-respect des feux tricolores, le refus de priorité ». Pour le ministre Yark Damehane, « la meilleure répression, c’est la prise de conscience collective qui doit se traduire  par un respect du code la route ».

Par ailleurs, 8 cas de foudroiement ont été relevés résultant à 12 morts, 71 cas enregistrés pour les cambriolages, notamment 28 cas dans la préfecture du Golfe et 16 cas dans celle d’Agoè. Notons que le bilan de 2018 est préoccupant et nettement en hausse comparativement aux chiffres enregistrés ces cinq (5) dernières années.

Le rapport indique en outre la saisie d’une importante quantité de drogue et de produits illicites dont 5255kg de cannabis  236,764 kg de cocaïne et 85 411 kg de médicaments illicites. Sur la même période, 446 683 litres de carburants de contrebande ont été saisis et 22 personnes ont été interpelées. Les agents de forces de l’ordre et de sécurité n’ont pas été du reste. Plus d’une vingtaine d’entre eux ont été punis au cours de l’année 2018 pour diverses raisons entre autres le vol, la mauvaise conduite, l’abus du pouvoir et le non-respect du supérieur hiérarchique.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis