Economie

Des cadres togolais à l’école d’Alibaba, le géant chinois de l’e-commerce

Dans le cadre du programme baptisé « New Economy Workshop » lancé en fin d’année dernière, le géant chinois de l’e-commerce, Alibaba, se propose d’accompagner les dirigeants politiques africains dans la mise en place d’un écosystème digital permettant aux populations de saisir les opportunités offertes par Internet.

En conseil des ministres ce mercredi 27 février, Cina Lawson, ministre en charge de l’Economie numérique, a évoqué le « New Economy Workshop » et les possibilités de coopération avec Alibaba. Ainsi, le Togo compte emboîter le pas au Rwanda, premier pays africain bénéficiaire, en envoyant le mois prochain à Hangzhou (Chine) une douzaine de cadres et de fonctionnaires de l’administration publique pour une formation sur l’économie digitale offerte par le groupe chinois Alibaba.

Cette formation, selon le gouvernement, s’étend sur trois (3) jours et permettra « de se rapprocher de l’un des plus grands groupes chinois afin d’explorer les potentiels accords commerciaux avec les entreprises asiatiques». Il sera question de la finance digitale, la logistique intelligente, l’e-agriculture, l’e-learning,  le commerce électronique, les villes intelligentes et le big data.

En effet, Alibaba veut contribuer à créer un environnement réglementaire équitable et propice à l’esprit d’entreprise dans les pays partenaires en partageant les meilleures pratiques et expériences en matière d’économie numérique. Rappelons qu’en septembre 2018, le président togolais Faure Gnassingbé avait visité le siège de la compagnie chinoise et s’était entretenu avec son emblématique fondateur, Jack Ma, à Hangzhou.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis