Société

Le groupe Toofan consacré « Ambassadeur national de l’UNICEF » au Togo

Après une collaboration de plus de cinq ans avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance au Togo (UNICEF), les fils du vent, Master Just et Barabas, accompagneront officiellement les activités de plaidoyer et d’ordre social de l’organisation humanitaire qui n’hésite pas à avoir fait appel à des célébrités pour vulgariser son action auprès du grand public.

A cet effet, les deux artistes togolais de la chanson du groupe Toofan s’engagent à aider l’UNICEF dans la promotion des droits des enfants. Pour les chanteurs, la défense des droits des enfants contribue aussi à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Rappelons qu’en 2013 déjà, les deux chanteurs avaient été retenus comme messagers de l’UNICEF pour la campagne de lavage des mains.

« Au vu de la qualité de la collaboration qui a existé entre Toofan et nous et surtout de leur niveau d’engagement pour la promotion des droits de l’enfant, en l’occurrence le droit à la survie et à un environnement sain, il était tout à fait normal que nous passions à une étape supérieure en leur confiant cette nouvelle charge qui est de devenir les porte-paroles de 48% de la population togolaise que représente les enfants », a indiqué Dr Isselmou Boukhary, représentant résident de l’UNICEF au Togo.

Pour sa part, Master Just a assuré que le groupe est engagé à accompagner l’institution onusienne  dans le plaidoyer pour la protection et l’amélioration de la vie des enfants dans le monde. « On parle aujourd’hui des Objectifs de Développement Durable à tous les coins de rue mais tant qu’on n’aura pas cherché à trouver des solutions pour améliorer la situation des enfants, on mènera des actions, certes, mais qui ne nous conduiront pas loin », a-t-il ajouté. Selon les 2 stars du groupe Toofan, il n’y a qu’une seule façon de réaliser pleinement le développement d’un pays : investir dans la jeunesse et dans l’enfance.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis