Politique

Togo / Les élections locales, une ultime chance pour la Coalition des 14 ?

A quelques mois des élections locales, une question cruciale trottine dans l’esprit de l’opinion nationale togolaise. Après l’échec du boycott des législatives du 20 décembre 2018, la Coalition des 14 partis de l’opposition boudera-t-elle de nouveau les locales à venir ? Me Jean Degli, président du mouvement « Bâtir le Togo », donne un précieux conseil à ce regroupement.

Pour cet acteur politique, ce serait une grave erreur pour l’opposition togolaise, et en particulier la Coalition des 14, de ne pas prendre part aux élections locales qui s’annoncent. Ce scrutin, poursuit-il, revêt une importance capitale en vue de l’enracinement de la démocratie à la base. « (…) Si on ne peut pas organiser la démocratie à la base, ce n’est pas à la tête qu’on va l’organiser pour qu’elle aille à la base », indique-t-il.

Et d’ajouter : « Il faut penser à ces élections en terme de citoyen togolais. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je soutiens fortement l’idée qu’au niveau de ces élections, on ne met pas en avant les étiquettes politiques. Qu’on laisse les étiquettes politiques de côté, que les gens se présentent simplement comme des citoyens togolais même si on sait que l’appartenance politique est derrière ». Notons que le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, prévoit les élections locales pour la première moitié de cette année 2019.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis