Politique

Selon le président ghanéen, c’est aux togolais de réaliser l’alternance dans leur pays

Nana Akufo Addo, Chef d’Etat ghanéen et facilitateur de la CEDEAO dans la crise sociopolitique togolaise, a accordé ce dimanche un entretien à Radio France Internationale (RFI), TV5 Monde et le journal « Le Monde ». « La médiation est terminée, cependant les discussions se poursuivent pour le consensus final », a-t-il déclaré.

A quoi ont servi les dizaines de jours de dialogue sous la médiation du président ghanéen et de son homologue guinéen, Alpha Condé ? Pour plusieurs observateurs politiques, ces tentatives de compromis entre les protagonistes de la crise sociopolitique togolais n’ont eu qu’un piètre résultat et le Togo a été laissé pour compte une fois la médiation terminée. Le président Nana Akufo Addo, pour sa part, n’est pas de cet avis.

« La médiation est terminée, mais on est toujours en discussion avec les responsables du Togo, aussi bien de l’opposition que de l’Etat pour essayer de pousser les gens vers le compromis, vers le consensus sur la façon d’aborder l’avenir du Togo », a-t-il indiqué. Pour Nana Akufo-Addo, ce n’est pas aux facilitateurs de réaliser l’alternance au Togo. « C’est un problème des Togolais. En tant que leader du Ghana, ce n’est pas à moi de dire cela, c’est un problème du Togo. Le plus important, c’est qu’ils arrivent à avoir une vie normale », a-t-il déclaré.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis