Justice

500 dossiers sortiront des tiroirs de la Cour suprême du Togo grâce à un projet de l’UE

D’ici juillet prochain, la Cour suprême du Togo fera ressortir 500 dossiers non traités entre 1994 et 2010 et, pourra enfin rendre des décisions juridictionnelles. Cette initiative a été prise grâce à un projet financé par l’Union Européenne (UE) dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice-Volet Justice (PASJ-VJ).

En effet, il a toujours été reproché aux magistrats et greffiers la lenteur avec laquelle ils traitent les dossiers, même les plus urgents. Il est fréquemment relevé des cas de pots-de-vin et de favoritisme dans le milieu. Pour Akakpovi Gamatho, président de la Cour Suprême, c’est le moment de rectifier le tir et de donner suite aux pourvois de la période de 1994 à 2010 en témoignant la bonne foi de la justice ainsi que le respect des droits de l’homme

« Nous avons des dossiers qui ont trait au foncier, aux affaires maritimes, commerciales bref toutes les matières sont concernées. Mais le lot important, c’est le foncier. C’est fondamental que le droit soit appliqué, parce qu’il y a une nouvelle ère qui s’annonce et chaque acteur est exhorté à dire le droit, rien que le droit. Ce qui protège tous les citoyens », a-t-il indiqué.

Le président de la Cour suprême est conscient que le défi est énorme mais, les efforts seront entrepris pour parvenir au bout de ce projet. « Nous devons saisir cette opportunité pour résorber ce retard que la cour a accusé depuis des années. Etant donné que le volume des affaires ne cesse de grandir, avec beaucoup de détermination et de volonté, je pense que nous pouvons parvenir à gagner ce pari », Akakpovi Gamatho reste confiant.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis