Politique

Togo/La coalition arrivera au bout de sa lutte, confirme Brigitte Adjamagbo Johnson

Photo : alome.com

La coalition des partis politiques de l’opposition reste déterminée à poursuivre sa lutte pour l’organisation des réformes. Entre autres objectifs poursuivis, le regroupement de partis politiques compte s’opposer vigoureusement à la nouvelle Assemblée nationale issue des élections législatives du 20 décembre 2018. C’est ce qu’a révélé Brigitte Adjamagbo Johnson dimanche dernier.

Sur une radio privée de la place, la coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition a fait entendre que les exigences de la coalition sont réalistes puisqu’elles émanent en réalité du peuple.

« Ce qui a été organisé le 20 décembre ne correspond à rien du tout. Les élections doivent être refaites d’une manière ou d’une autre. Il faut que nous retrouvions très rapidement une Assemblée qui soit vraiment représentative et qui est l’émanation des populations. Ceux qui sont restés chez eux, c’est ce qu’ils pensent », a-t-elle déclaré.

Et les marches, pense t-on au sein de la coalition, constituent une grande étape pour obtenir gain de cause.

« Les marches ne peuvent pas permettre d’annuler les élections dernières mais vont permettre de poser un acte politique qui va confirmer ce que les Togolais ont déjà exprimé et qui va davantage montrer que ce qu’il s’est passé le 20 décembre dernier était une pure farce », a lancé la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).
La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise sera donc dans les rues de plusieurs localités du pays à partir du 26 janvier à travers des marches qu’elle qualifie de « grandes manifestations de libération du Togo ».

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis