litterature

L’ex Premier ministre Joseph Kokou Koffigoh dédie un poème à Laurent Gbagbo

Joseph Kokou Koffigoh (Copyright : Image alome.com)

L’émotion a été grande ce mardi alors que la nouvelle de la libération de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo par la Cour Pénale Internationale (CPI) a été rendu publique. L’ancien Premier ministre du Togo, Joseph Kokou Koffigoh, qui s’est reconverti à la poésie, a décidé de dissimulé ses sentiments de joie dans des vers. Lecture !

Gbagbo enfin libre

Il a pu échapper à des tonnes de bombes,

Déjoué le complot ficelé par un monde

Qui l’avait affublé de tous les noms d’oiseau,

Et l’a embastillé sept ans sous les barreaux.

 

Dès l’entame il clama: « on ira jusqu’au bout !»

Puis il a réussi à parer tous les coups

Qu’on lui portait sans gants, et les faux témoignages

Et usage de faux jetés sur son visage.

 

Le tout additionné se ramène à zéro

Du côté des acteurs qui accusaient Gbagbo;

L’opinion retournée a compris leur manège;

Et ce noir prisonnier sort plus blanc que la neige!

 

Il rentrera chez lui pour porter un message:

Préparer le chemin pour un nouveau voyage

Qui conduise à la paix, et rende à la nation

Ce qu’elle cherche en vain: la réconciliation.

 

Et voici les sorciers dans leur petits souliers;

Tous ceux qui s’amusaient à vouloir oublier

Qu’il existe un seul Dieu qui voit tout et qui veille,

Comprennent qu’il prodigue encore des merveilles.

 

Gloire à toi, ô Seigneur! Tu as su nous guider

À discerner le vrai, pour ne jamais douter;

À tous ceux qui ont cru que la foi nous délivre,

Tu apportes la joie: Gbagbo est enfin libre!

 

Joseph Kokou Koffigoh

Poème inédit

Lomé le 15 janvier 2019

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis