litterature

« Gênes de poètes » : Alphonse Do fait son entrée dans la famille des poètes togolais

L’auteur Alphonse Do

Il est la preuve que la passion pour les belles lettres transcende le parcours professionnel. Ce scientifique avec une plume poétique est, si l’on peut le dire, une surprise dans la littérature togolaise. Son recueil de poèmes « Gènes de poètes » paru aux Éditions Awoudy dans la collection Éclosion fut présenté au public lors d’une cérémonie de dédicace ce mardi 8 janvier.

Ce joyau de 68 pages vient enrichir le monde poétique togolais. Subdivisé en 4 parties (Le Dominant, Aux morveux, La contemplation, Les Âmes ailées), le recueil Gènes de poètes est constitué de 38 poèmes écrits dans un style à la fois clair et sibyllin abordant des thématiques telles que la vie sociale, la politique, l’amour sous tous ses aspects.

« La passion pour la littérature vient de mes origines familiales. Depuis mon enfance, j’ai été bercé par des sonorités traditionnelles composées par les membres de ma famille maternelle et paternelle. Qui dit chant, dit aussi poésie. Bien que je n’ai pas eu un cursus académique littéraire, c’est avec un plaisir que j’essaie ce genre littéraire qui me colle parfaitement », a indiqué le poète Alphonse Do. « Que les yeux pour pleurer », « Âme ténébreuse », « Sano, piano », « L’espoir ou la foi », « En attendant le retour », « Les paumes de Perla » sont quelques-uns des titres du recueil Gènes de poètes déjà disponible dans les librairies du Togo.

« Si ce recueil a intéressé les Éditions Awoudy, c’est parce que l’auteur bien qu’étant de la diaspora est lié à sa source. Il n’est pas au pays mais son cœur y est. L’intensité des textes et ses ressentiments intimes font du recueil une collection très poétique et très profonde », confie Mawuse Heka, Directeur des Editions Awoudy.

L’auteur a grandi et mené ses études primaires et secondaires au Togo, avant de s’exiler au Bénin lors des troubles sociopolitiques des années 90. Alphonse Do obtint par la suite son Baccalauréat série scientifique à Cotonou alors qu’il écrivait déjà ses premiers poèmes. Après ses diplômes universitaires obtenus dans le domaine de la Santé, il part aux Etats-Unis où il poursuit actuellement ses études médicales.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis