Politique

MMLK Togo / A quand la libération des détenus politiques et des acteurs de la société civile ?

Image utilisé à titre illustratif

La libération par le pouvoir en place de tous les détenus politiques et des acteurs de la société civile incarcérés dans le cadre de la crise sociopolitique est l’une des mesures d’apaisement indiquées dans la feuille de route soumise par la CEDEAO. Cependant, le gouvernement togolais semble ignorer cette recommandation plus qu’importante. Dans un récent communiqué, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) en fait une fois encore le rappel.

PLAIDOYER POUR LA LIBÉRATION DES MILITANTS DE LA COALITION DE L’OPPOSITION ET CEUX DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.

Le Mouvement Martin Luther King plaide pour l’effectivité des mesures d’apaisement par la libération du reste des militants de l’opposition et ceux des associations de la société civile, notamment le mouvement Nubuéke, le mouvement En Aucun Cas et REJADD

Ces mesures d’apaisement étant aussi l’une des préoccupations des chefs d’État de la CEDEAO le 31 juillet dernier dans leur feuille de route, le MMLK exhorte le gouvernement dans un sursaut patriotique à ne ménager aucun effort pour ces fins, susceptibles de désamorcer une partie des crispations et des tensions.

Pour le MMLK, la nation a encore besoin des potentialités de ces compatriotes pour sa construction et son développement après tant de mois passés en détention.

Ensemble, le Togo sera fort et prospère.

2 décembre 2018

Mouvement Martin Luther King / La Voix des Sans Voix

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis