Politique

Crise au Togo/Gilbert Bawara persiste et signe : Les propos de Mme Toungara n’auront aucune incidence sur le calendrier électoral

Les sorties médiatiques du ministre togolais Gilbert Bawara, porte parole du gouvernement togolais se multiplient à quelques jours  des prochaines législatives prévues pour le 20 décembre. Intervenant cette fois chez nos confrères de TBN  le weekend dernier , le  ministre togolais s’est prononcé   sur les propos tenus par la vice-présidente du Parlement de la CEDEAO concernant  la situation sociopolitique au Togo.

Selon Gilbert Bawara la députée ivoirienne, Aminata Toungara,  «  s’est laissée manipuler et abuser par les députés de l’opposition qui prenaient part aux travaux du parlement de la CEDEAO à Abuja ».

Et cela, le ministre en charge de la fonction publique au Togo l’interprète comme une grande faille du camp adverse.

« Cela montre bien que la fébrilité et l’anxiété ont commencé à gagner les rangs des partisans du boycott et qu’il est toujours sage de réfléchir avant d’agir et non l’inverse ».

Concernant l’intervention de Mme Toungara , Gilbert Bawara estime que « les propos et la prise de position de madame Aminata Toungara n’auront aucune incidence et aucun impact sur le calendrier électoral et sur la qualité des élections  . Elle n’a même pas parlé au nom du parlement de la CEDEAO et ses déclarations n’engagent qu’elle seule. Elles n’engagent pas les autorités ivoiriennes. Nous en avons la conviction et même la certitude ».

Gilbert Bawara reste déterminé et fidèle à la logique de  son parti , le parti au pouvoir : les législatives auront  lieu le 20 décembre, et la campagne électorale démarre bel et bien  le 4 décembre.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis