Développement

AFRITAC / La fraude à la valeur en douane, véritable défi pour les États africains

Kodzo Adedze, DG de l’OTR (Copyright / Image alome.com)

Des cadres d’administrations douanières issues de 10 pays prennent part depuis lundi à un séminaire régional de lutte contre la fraude douanière organisé par le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC). Cet atelier placé sous le thème « Lutter avec efficacité contre la fraude à la valeur en douane » prend fin ce vendredi 9 novembre.

Selon les organisateurs, l’objectif de cette rencontre est d’échanger à propos du processus de mise en place et de renforcement d’un dispositif permettant une meilleure maîtrise de la fonction d’évaluation en douane. A l’ouverture de la séance, le directeur de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, Kossi Tofio, représentant le ministre a déclaré : « les administrations douanières doivent faire face à une double problématique dans un environnement international en perpétuelle mutation. Elles doivent s’adapter aux procédures de facilitation et de simplification du dédouanement tout en veillant à augmenter et à sécuriser les recettes douanières indispensables aux budgets des États ».

Quant au Commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR), Kodzo Adedze, il a invité les participants à mener à bien et de façon efficace les différentes étapes nécessaires à la mise en place ou au renforcement d’un dispositif permettant de mieux appréhender et maîtriser la fonction d’évaluation en douane. « L’équation de la fraude à la valeur en douane, reste un véritable défi pour nos États et nos administrations douanières. Ce séminaire est l’occasion de trouver une approche de solutions à ce mal », a-t-il indiqué.

Le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC) est une institution qui s’est engagée dans la mise en œuvre des politiques macroéconomiques et financières saines en vue de soutenir la croissance et contribuer à la réduction de la pauvreté.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis