Société

Pasteur Edoh Komi du MMLK représente le Togo à la Consultation africaine de la Société civile

Officiellement lancé le 4 novembre dernier, la Consultation africaine de la Société civile prend fin ce 6 novembre à Mombasa (Kenya). Le responsable du Mouvement Martin Luther King (MMLK) y a mis en exergue la question des restrictions faites aux droits des libertés des peuples d’Afrique.

« Les droits des peuples d’Afrique aux libertés générales qui sont des principaux fondamentaux de la dignité humaine, ne peuvent être guère négociés avec leurs dirigeants. Nous devons nous battre pour cela comme étant un objectif à atteindre. Car, les droits d’une personne humaine sont intrinsèquement liés à cette personne », défend le président de cette association qui se dit « La Voix des Sans-voix ». En effet, cette table-ronde des associations de la société civile est axée sur la problématique des droits aux libertés de manifestations, de réunion et d’association.

« Pendant longtemps, nous sommes restés inactifs et muets sur les violations des droits des peuples et cela nourrit l’impunité des acteurs. Désormais, plus rien ne peut nous arrêtera », promet Pasteur Edoh Komi qui confesse le désir de voir une société civile forte et entreprenante portant l’espoir des peuples.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis