Politique

Togo-Enrôlement des mineurs: Jean Kissi accuse le pouvoir de « mijoter des stratégies pour frauder les élections »

Le processus électoral se poursuit au Togo avec la phase de recensement dans la zone 2 depuis le 17 octobre. Il y a quelques jours, des images circulant sur les réseaux sociaux font état d’enrôlement de mineurs dans la partie septentrionale du pays lors des opérations. Et selon le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), il s’agit des « rumeurs » et les auteurs seraient ceux qui appellent au boycott du recensement.

Ces propos de Kodjona Kadanga, président de la CENI n’ont aucun sens indique Jean Kissi, secrétaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la coalition des 14. « Que peut-on chercher jusqu’à aller tomber dans des bêtises comme celle-ci ? », s’est-il-indigné ce lundi sur la radio Victoire Fm.

Poursuivant, l’homme fustige l’argument avancé par la CENI selon lequel, le fichier issue du recensement ne sera pas définitif et qu’il aura des étapes pour le rendre fiable en procédant à un apurement et aller jusqu’au contentieux selon les normes internationales.

Pour ce membre de la coalition des 14, la question de l’enrôlement des mineurs n’est pas une rumeur mais un plan bien orchestré par le pouvoir dans le but de frauder les élections. « Ce qui se passe à la CENI est clair. Le pouvoir après le 31 juillet, a examiné la feuille de route et s’est dit que si ses recommandations sont mises en œuvre, il perdra les législatives et le pouvoir. Ils sont en train de mijoter des stratégies pour mettre le pays dans tous les sens et de frauder les élections », fait-il savoir.

Rappelons que les opérations d’enrôlement des électeurs dans la zone 2 prennent fin le 24 octobre prochain.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis