Développement

Secteur minier / La mise en œuvre des exigences de la norme ITIE au Togo est de 75%

Le Chef du gouvernement togolais, Komi Sélom Klassou a présidé ce lundi la 7ème réunion ordinaire du Conseil national de supervision de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Togo. Il a été question de dresser le bilan de la réalisation du processus de l’ITIE au Togo depuis 2010 et de la validation du dernier rapport du Togo portant sur l’année 2015.

Huit ans après l’adhésion du Togo au processus de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives (ITIE) dans le cadre de la volonté du gouvernement d’intégrer les valeurs de traçabilité et de transparence aux activités du secteur extractif, on note des avancées significatives. « Sur les 27 exigences de la norme ITIE, le Togo a validé vingt (20). Une deuxième est attendue en novembre 2019 afin d’évaluer les performances réalisées dans les sept (7) autres restantes », lit-on dans le rapport-bilan du Togo.

Par ailleurs, cette encontre vise à « s’assurer » de la participation de tous les acteurs au processus de mise en œuvre de l’ITIE et de redynamiser le Conseil national de supervision. Rappelons que parmi les réformes mises en œuvre par le Togo dans le cadre des exigences de l’ITIE, on note la création de l’Office togolais des recettes (OTR), la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) ainsi que l’adoption de la loi de finances gestion 2019.

Pour relever de prochains défis, le gouvernement prévoit la relecture du Code minier togolais en vue de son harmonisation au cadre communautaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis