Faits divers Uncategorized

Togo/Affaire de détournement des frais d’opération de l’artiste Black Joe : Sabi le Sénateur donne sa version!

L’affaire Black Joe connait un nouveau rebondissement. Après la vidéo postée par l’artiste pour donner des explications aux togolais sur cette affaire, la réponse ne s’est pas fait attendre. Sabi le sénateur, indexé par l’artiste, n’a pas manqué de riposter pour donner sa version des faits. Réponse du berger à la bergère, même moyen, même canal. A travers une vidéo qu’il a lui aussi posté sur les réseaux sociaux Sabi le sénateur s’est prononcé à son tour. Et avec des détails…compromettants !

C’est à travers une longue vidéo de plus de 40 minutes que le promoteur culturel Sabi le Sénateur a « déballé son sac ». Pas assez pour tout dire d’une affaire qui a débuté depuis près de deux ans. Mais assez pour révéler, les non-dits , donner les détails les plus élémentaires et révéler des « secrets ».

Eh oui ! Sous l’atmosphère calme de cette histoire qui parait si simple, bouillonnent d’autres non dits qui rendent l’affaire beaucoup plus complexe…

Toutefois l’élément visuel  du promoteur culturel a permis de retenir des points clés de l’affaire. A commencer par son innocence. En effet, Sabi le Sénateur a rejeté toutes les rumeurs qui se susurrent concernant « sa supposée escroquerie ». Prenant Dieu à témoin, Sabi le sénateur a affirmé ne pas être disposé à se rabaisser si bas pour une « modique » somme de 4 000 000Fcfa. « On raconte que j’ai détourné les 4000 000Fcfa de Black Joe pour fuir aux Etats Unis. Pensez vous que 4000 000Fcfa suffisent à faire toutes les formalités sur les Etats Unis , que cette somme peut me nourrir ? Je vivais bien aisément avant de m’embraquer dans cette affaire », a-t-il lâché.

Et c’est ce que le promoteur dit regretter le plus « s’être embarqué dans cette affaire » alors qu’il ne connaissait personnellement pas Black Joe. Il aurait volontairement initié cette collecte de fonds après avoir vu l’artiste prester sur une scène où il se déplaçait difficilement. « C’est moi-même qui l’ai rencontré, qui lui ai proposé cette collecte de fonds et qui ai même mobilisé les gens pour les dons », relate Sabi dans sa vidéo.

Mettant à nu la « malhonnêteté, la roublardise, et la mauvaise volonté de l’artiste » ,entre autres défauts cités , le promoteur explique que Black Joe épuisait progressivement l’argent destiné à le soigner pour la boisson ,les brochettes et autres « folies », dont il n’était pas témoin.

Lorsqu’il a su qu’il a tout épuisé sans se rendre compte, l’artiste aurait apparemment l’envie d’inventer cette histoire « sordide » avec la complicité d’un journaliste pour mobiliser d’autres fonds pour ses soins.

Sabi Le Senateur , affirme que l’artiste a avoué au téléphone à Rachida Djibril, également membre du comité ,qu’il reconnaissait qu’il ne lui restait que 650 000Fcfa. Black Joe est allé jusqu’à dire qu’il ne savait rien de ces accusations à l’encontre du comité, que c’était surement un complot orchestré par les journalistes et qu’il allait essayer de « gérer » cette situation. Une publication des audios téléphoniques ont même été faites à la suite de la vidéo pour preuve.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

Commentaire d'article

Umalis