Faits divers

Togo/ Où sont passés les 4 millions FCFA devant servir à opérer Black Joe? « Ping-Pong » entre l’artiste et Sabi le Sénateur

Depuis quelques jours, une curieuse guerre est déclenchée  entre l’artiste Black Joe et le manager culturel togolais Sabi le Sénateur. Au cœur de la discorde : la disparition d’une somme de 4 millions de FCFA environ. Cette somme qui devrait servir à faire opérer l’artiste Black Joe s’est curieusement dissipée. Ou est donc passé cette somme ? Les deux acteurs du showbiz se renvoient la balle.

Il vous en souvient qu’en janvier  2017, l’artiste Black Joe victime d’une maladie au rein a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour recueillir la somme de 3 616 000 fcfa , devant servir à l’opérer. Il s’avère que l’artiste souffrait d’un mal chronique qui rongeait les os de sa hanche et l’empêchait de marcher. Il urgeait alors qu’il subisse une opération chirurgicale sensée le doter d’une prothèse à la hanche afin qu’il puisse remarcher un jour.

Un comité composé dénommé « Comité de mobilisation de fonds pour saucer Black Joe » a été donc  mis sur pied. Le comité composé de Sabi le Sénateur,Rachida Djibril et Vanessa Worou devrait s’atteler à récolter les fonds .

Touchés, beaucoup de togolais,  se sont manifestés pour aider l’artiste à recouvrer sa santé. Au total , 4 millions de Fcfa ont été réunis pour la cause. Pourtant, jusqu’à ce jour,  il n’y a pas eu d’opération. Le pot de roses a été découvert la semaine dernière au cours d’un évènement au cours duquel l’artiste a été invité  pour prester. Sur scène, l’artiste trainait des béquilles tout en essayant tant bien que mal de se défouler. Comment tient-il encore des béquilles alors qu’il est censé ne plus les tenir après opération ? Taraudés par cette interrogation, les togolais ont commencé à assaillir le comité de questions. L’artiste et les membres du comité ont été convoqués pour  explications.

Au poste de commissariat, les deux parties ont joué à un jeu de ping-pong. Selon les informations rapportés par des témoins des échanges, Sabi le Sénateur soutient que, depuis que les fonds ont été réunis, l’artiste se plaisait à demander fréquemment des sommes de 50 000f , 100 000f, voir 200 000fCFA  soit pour « gérer la maison », soit pour « acheter des médicaments » jusqu’à épuisement de la somme.

Une assertion que Black Joe dément partiellement. Oui! il demandait occasionnellement de l’argent au gestionnaire des fonds, reconnait-il, mais pas autant pour les épuiser complètement.

« Lorsque Sabi le Sénateur m’a remis l’argent, je lui ai demandé de le  garder puisque je n’étais pas encore prêt. En fait, mon opération devait se faire en Europe puisque, m’a t-on dit, aucun médecin au Togo n’est compétent pour le faire. Il fallait donc obtenir des papiers pour mon voyage. L’attente étant longue…Pendant ce temps, il me fallait acheter périodiquement des médicaments pour calmer la douleur . C’est en ce moment que j’interpellais Sabi le Senateur . Certaines fois, c’était difficilement qu’il me donnait de l’argent, il allait jusqu’à me dire qu’il n’avait pas d’argent ou encore ne décrochait carrément pas mes appels… » raconte l’artiste dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Black Joe se dit victime d’une injustice et invite Sabi le Sénateur et l’équipe de collecte des fonds, à faire le compte public de  l’argent collecté pour établir la vérité.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis