Politique

Législatives et locales au Togo / La C14 s’entête dans sa bouderie, le train est déjà sur les rails !

Le gouvernement vient de donner son accord par rapport aux activités de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) en vue de la tenue effective des élections législatives du 20 décembre prochain au Togo. Trente (30) circonscriptions électorales, 91 sièges à l’Assemblée Nationale et la période de recensement du 1er au 25 octobre 2018, telles sont les décisions essentielles à retenir du Conseil des ministres de ce jeudi. Où en est la Coalition des 14 ?

Alors que les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place pour que les élections législatives puissent se dérouler à la date du 20 décembre telle que proposée par la Commission de la CEDEAO, les partis de la Coalition des 14 continue de regarder en spectateur le déroulement des activités. Mieux, elle prévoit dans les prochains jours des meetings d’informations et autres activités publiques dans près de 19 villes sur toute l’étendue du territoire togolais. Rappelons cependant que 4 sièges réservés à l’opposition parlementaire à la CENI attendent toujours leurs occupants.

« (…) Nous devons nous mettre au travail pour être dans ce chronogramme. Il faut que nous commençons à donner l’information sur le terrain, à la population et que les partis informent leurs militants et surtout commencent par préparer les candidatures pour les législatives et les locales et coopérer avec la CENI pour la réussite de ces élections », a indiqué lundi dernier le président de la CENI, Kodjona Kadanga, à l’endroit des partis politiques du Togo.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis