Santé

Projet FEMSE / La Chine accompagne le Togo dans la lutte contre le paludisme

Une rencontre a eu lieu ce mardi à Lomé dans le cadre du second symposium sur la réalisation du Projet Fast Elimination of Malaria by Source Eradication (FEMSE). Elle a été organisée par le ministère de la Santé et de la Protection sociale en collaboration avec l’Administration nationale de la médecine traditionnelle chinoise.

Après la mise en œuvre d’une phase pilote dans le district sanitaire de l’Est-Mono en 2017 qui a permis une baisse de la prévalence parasitaire de 79% à 37%, cet atelier permettra aux différents acteurs impliqués d’évaluer les résultats et de travailler sur les acquis en vue de l’extension du projet à l’échelle nationale. Selon Chao Weidong, le nouvel ambassadeur de la République Populaire de Chine au Togo, la mise en œuvre de ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat Chine-Afrique.

Pour le secrétaire général du ministère de la Santé et de la Protection sociale, Médecin-Commandant Sossinou Awoussi, « il faut mieux cerner et discuter de cette stratégie qui, éventuellement, peut être complémentaire aux autres stratégies déjà mises en œuvre pour l’élimination du paludisme ». Dans le cadre du projet FEMSE, une campagne de traitement de masse sera effectuée par l’administration d’un antipaludique du nom de « Artequick » à toute personne âgée de 6 mois et plus.

L’objectif est de détruire le parasite responsable du paludisme dans le corps des individus et ainsi rompre la chaîne de transmission de la maladie d’une personne à une autre.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis