Société

Autonomisation et inclusion financière des populations : Le Togo a fait du chemin !

Copyright / Image Reporter d’Afrique (Mazamessso Assih)

La gestion du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), du Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER) et de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) a été récemment confiée à Assih Mazamesso, Secrétaire d’Etat chargée de la Finance Inclusive et du Secteur Informel. Un an après, les résultats sont palpables.

En effet, un déjeuner de presse a été organisé ce 18 septembre dans le cadre du bilan d’activités de ces projets. Lancé en 2014, le FNFI a à son actif plus de 800 000 adhésions grâce aux produits tels que : APSEF (Accès des pauvres aux  services financiers), AJSEF (Accès des jeunes aux services financiers) et AGRISEF (Accès des agriculteurs aux services financiers). Notons que ce programme a pour objectif de rapprocher les services financiers des groupes les plus vulnérables à travers un système de prêts. Selon Assih Mazamesso, les fonds ont été recouverts à 93% et la différence de 7% correspond à des retards de remboursements.

En ce qui concerne le PNPER, il a pour mission d’encourager les jeunes à s’engager dans l’entrepreneuriat rural qui est source d’emplois rémunérateurs et durables. C’est un projet conjointement financé par le FIDA et le gouvernement togolais. Des techniques ont été récemment mises en œuvre par la Secrétaire d’Etat pour booster les résultats.

Dans le cadre de la DOSI, une cinquantaine de conducteurs de taxi-moto ont été sensibilisés pour l’obtention de leur permis de conduire. Par ailleurs, la Secrétaire d’Etat Assih Mazamesso a signalé l’accompagnement et la formalisation de certains artisans en vue de la création de leur propre entreprise. Rappelons que ces projets ont pour mission de renforcer l’éducation financière et la capacité technique des acteurs du système financier décentralisé au Togo.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis