Société

APROFEHTO : « Les femmes handicapées ont aussi des droits, plus de violences ni d’abus ! »

Une séance de sensibilisation sur les droits, les violences et les abus envers les femmes handicapées a été organisée en fin de semaine dernière par l’Association pour la Promotion de la Femme Handicapée au Togo (APROFEHTO) au centre communautaire de Tokoin.

D’après un constat général, les femmes en situation de handicap sont victimes de discrimination de la part de leurs familles ou de leur entourage. Les abus de confiance, les violences psychologiques et physiques, les cas de marginalisation dans la belle-famille sont fréquents lorsque celles-ci se marient.

Par conséquent, l’Association pour la Promotion de la Femme Handicapée au Togo (APROFEHTO) a pris l’initiative de sensibiliser les femmes handicapées sur leurs droits et devoirs notamment les droits à l’intégrité morale et au mariage. « Un homme qui vous aime véritablement, restera avec vous peu importe votre situation de handicap », a rappelé Claire Quenum, Présidente de la branche togolaise du Réseau Femmes Droit et Développement en Afrique, (WiLDAF-Togo).

« Ces femmes doivent jouir des mêmes droits que les autres. En général, avec le préjugé qui entoure leur handicap, ces femmes sont vraiment discriminées. Elles rencontrent beaucoup de difficultés pour avoir accès au mariage. Et quand elles y arrivent, c’est extrêmement compliqué de rester au foyer, de trouver le bonheur. Nous recevons tellement des plaintes de la part de ces femmes. C’est tout cela qui nous amène à organiser des sensibilisations de ce genre », explique Wilson Bahun Fodia, Directrice Exécutive de l’APROFEHTO.

Notons que l’APROFEHTO travaille en partenariat avec d’autres associations de défense de droits des personnes handicapées et regroupe près de 350 femmes handicapées togolaises.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis