Société

Togo/ « Hoingnigan 2018 » : Awanyoh Yawa Patience s’adjuge le trône!

C’est désormais elle qui porte le sacre de la femme battante et engagée togolaise. Patience Awanyoh Yawa vient d’être faite « Hoingnigan », haute distinction culturelle de la femme engagée. C’était au cours de la 10ème  édition de l’évènement Hoingnigan qui s’est déroulé au cours  d’une soirée le  week-end dernier à Lomé.  

Le prix « Hoingnigan » , célèbre l’excellence féminine, dans les domaines économiques, sociaux ,  politiques et culturels. L’évènement s’inscrit dans le cadre de la Journée de la Femme Africaine, célébrée chaque 31 juillet. La journée célébrée sous le thème: « Femmes, élections et paix pour un développement durable » a parfaitement épousé l’esprit de cette initiative : celle de promouvoir l’excellence et l’engagement  de la gent féminine dans les sociétés africaines.

Pour cette année, 10 personnalités féminines ont été honorées. Le prix d’excellence matérialisé par une couronne est revenue à Mme Awanyoh. Son engagement à soutenir les veuves et les orphelins lui a valu cette reconnaissance.

Les autres femmes distinguées sont : Mme Esebio Poui  et Mme Awanyoh, dans la catégorie « Or », MM. Agbonuglah Efo, Palanga Mana et Tokanou Silété, dans la catégorie « Diamant » et AgbotiYawo, Abeti Massikini et Winnie Mandela, dans la catégorie « Immortel ».  Elles ont ainsi été remerciées pour leurs différentes actions en faveur du développement de leur pays.

Les 10 femmes ont été invités par  Mme Ouro Akondo, représentant le  ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation à cette soirée, à perpétuer leurs différentes œuvres.

« Hoingnigan » emprunte son  terme à une expression de la langue Ewe qui se traduit comme « une femme  digne, noble et de grande valeur ». Dans cet ordre d’idées,  le prix « Hoingnigan »  lancé depuis 2008, vise à distinguer les femmes de toutes catégories sociales qui ont œuvré par leur action au développement du pays dans différents domaines d’activités économique, social, culturel et politique. Il s’agit pour l’initiateur  du prix, James Francois Djondo, président de la structure Afri Muse , « de stimuler la jeune génération à un changement positif de comportement et à cultiver l’excellence pour un développement durable ».

Depuis le  lancement jusqu’à  ce jour, les prix « Hoingnigan » ont été décernés à 100 différentes femmes de nationalité togolaise, béninoise, ghanéenne et centrafricaine, 36 pères modèles ainsi qu’à  8 entreprises.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis