Développement

Accès à l’énergie : L’IFC compte apporter son soutien au Togo

L’exécution de la stratégie nationale d’électrification du Togo qui vise à fournir un accès universel à une énergie moderne d’ici à 2030 sera soutenue par l’IFC, une filiale de la Banque mondiale. L’IFC est la plus grande institution mondiale de développement dédiée au secteur privé au sein de pays émergents.

A ce jour, seulement 40% de la population au Togo a accès à l’électricité contre moins de 10% de la population rurale. Pour étendre l’accès à l’électricité à un plus grand nombre de ménages, le gouvernement togolais a soumis une stratégie d’expansion de l’énergie.

La stratégie offre une feuille de route pour faire face aux obstacles à l’extension du réseau d’électrification au Togo, notamment dans les régions reculées, et prévoit de recourir à des sources d’énergie alternatives.

La stratégie prône également la mise sur pied de projets d’investissement privé commercialement viables, encourage les partenariats publics privés et recommande d’identifier où les financements publics et les financements mixtes peuvent être le plus efficacement alloués.

L’ambition est de connecter les 1,3 million de foyers n’ayant pas encore accès à l’électricité grâce à des technologies alternatives et des solutions commerciales innovantes sur les 12 prochaines années.

“La vision du Togo pour ce qui est de l’accès universel à l’énergie est une première en Afrique, notamment parce qu’elle intègre des solutions hors-réseau et s’appuie sur le secteur privé. Elle permet au gouvernement de créer des marchés en identifiant les zones à fort potentiel pour l’installation de mini-réseaux et de kits solaires et en créant un environnement qui attirera sur le marché togolais des opérateurs de premier ordre en matière de fourniture d’accès à l’énergie » a félicité  Ronke-Amoni Ogunsulire, Représentante d’IFC pour le Togo.

L’institution compte ainsi apporter son soutien et son expertise pour la réussite du projet. La réforme du cadre règlementaire est en cours. Elle devrait permettre d’organiser un premier appel d’offres pour l’installation de 60 mini-réseaux solaires avant la fin de 2020. Ces installations permettront de connecter 10,000 foyers sous la forme d’un partenariat public privé qui servira de référence et pourra être répliqué ultérieurement.

En collaboration avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde, L’IFC utilise son capital, son  expertise et son influence pour créer des opportunités et des marchés là où le besoin se fait le plus sentir.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis