Finance

Le ministre Sani Yaya envisagerait-il un « grand ménage » dans le secteur des microfinances au Togo ?

Depuis quelques années, des structures de microfinance se créent par dizaines sur le territoire togolais. La plupart opèrent dans l’illégalité. Lors de la 2ème session du Conseil National du Crédit (CNC), le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a exprimé l’éventualité d’un assainissement dans le secteur.

« Le conseil a relevé qu’il y a un développement des structures de microfinance ne disposant d’aucune autorisation. Les services du ministère et la BCEAO ont reçu des instructions très fermes », a laissé entendre Sani Yaya. Il ne serait donc pas étonnant que les pouvoirs publics prennent dans quelques jours des mesures sévères pour contrecarrer le pullulement de ces structures de microfinance non reconnues. En effet, les populations s’exposent à un énorme risque en confiant leurs avoirs à ces institutions financières.

Par ailleurs, selon le ministre des Finances, « le Togo affiche de meilleures performances que les autres pays de la sous-région » en ce qui concerne le financement de l’économie à travers la situation des banques et l’ensemble des établissements de crédit. L’activité économique dans le pays aurait connu un taux de croissance de 4,4% en 2017 et tend vers 4,9% cette année.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis