Politique

Agression de Gerry Taama / Qu’est ce qui s’est réellement passé à Bruxelles ? La version d’un Togolais de la diaspora

L’agression de Gerry Taama  à Bruxelles est au centre des débats  politiques ces dernières heures. Les avis sont partagés sur le sujet. Alors que certains estiment que c’est un acte de vandalisme de la part des Togolais de la diaspora, d’autres estiment que l’ancien officier des FAT n’a « eu que ce qu’il a mérité ». Un témoin oculaire de la scène estime que si cet incident est survenu, c’est parce que Gerry Taama y a, lui-même, prêté franc.

Selon les informations recueillies, Gerry Taama, annoncé pour 14 heures ne se présentera que 3 heures de temps plus tard, soit à 17 heures passées. Ce long retard a fait monter la tension au sein des Togolais réunis. Entre temps, au cours des  nombreuses conversations téléphoniques  adressées à Gerry Taama , ce dernier rassurait qu’il arrivait dans « 5 minutes »,  le compte à rebours des 5 minutes redémarrait alors que les heures s’égrenaient entre les communications et …le public s’impatientait. « C’était comme si on nous cocufiait, en nous disant d’attendre alors qu’il était très loin », s’est plaint le Togolais sur une plateforme de la diaspora.

L’épisode du retard passé, Gerry Taama était enfin face à son public.  Prenant la parole, le président du NET a fait un exposé  dans lequel il a présenté sa solution à la crise.

Pour lui, deux propositions sont à explorer pour une sortie de crise au Togo. La rue et les élections. Toutefois, cette première option est très difficile à réaliser, pense t-il, à cause de la répression policière face aux mains nues des populations . « Gerry Taama soutient qu’en continuant la mobilisation, nous exposons vainement notre vie. Il a osé nous dire que pour que la communauté internationale vienne à notre secours, il faut des milliers de pertes en vie humaines. Pour lui, la masse de personnes tombées n’est pas assez critique pour que l’international se mobilise. C’est cruel de penser cela », s’indigne le témoin.

La proposition miracle de Gerry ne se résumera donc  qu’aux élections. « C’est une proposition plate », a laissé entendre le togolais. Devant un public surchauffé, les paroles jugées blessantes de Gerry Taama ont promptement attiré la colère. Jets d’œufs et de chaises ont subitement clôturé la rencontre.

Le président du NET  a été sauvé de justesse par le journaliste togolais Anani Sossou qui jouait le rôle de modérateur à cette conférence. « C’est lui qui a reçu environ 90 % des œufs dans le dos », pense le témoin. Selon ce dernier, Anani Sossou ira jusqu’à bloquer la sortie pour éviter aux Togolais de se ruer sur le politicien alors qu’il prenait la poudre d’escampette…

Après l’incident, le parti le NET a publié un communiqué pour dénoncer ces actes.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis