Culture & Réligion

Togo/ Le rappeur Pikaluz se déchaine : « Voici pourquoi je m’en prends à Mic Flammez… »

Il est arrivé aussi subitement qu’un orage dans l’arène de la musique togolaise. C’est pourquoi on le surnomme le « phénomène musical togolais ». Il s’appelle Pikaluz, rappeur de son état, l’artiste est réputé pour son flow virulent et son hostilité apparente envers Mic Flammez , celui qu’on appelle le président du rap Game. Dans une  interview accordée au site doingbuzz, l’artiste a levé le voile sur les raisons de cette antipathie à l’endroit de son confrère.  

Pikaluz a été révélé au public togolais en 2017 avec son titre « Bintoua » . Pourtant l’homme est présent sur la scène musicale depuis près de 10 ans, informe t-il . « Bintoua » est juste le coup de plus qui a propulsé sa carrière.

« J’ai fais mon tout premier son à BE REAL STUDIO chez Black T quand j’étais au lycée. Après, j’ai enregistré d’autres singles rap notamment OLEHLON, EDZIA GBA DO etc. C’est en 2017 que le Seigneur a ouvert les portes!, relate l’artiste qui estime que « chacun a ses heurs de gloires ».

Ce sentiment de  gloire, pensent beaucoup, est ce qui pousse l’artiste à lancer des pics  à ses frères dans ses différentes chansons, notamment à l’endroit de Mic Flamez dont le nom revient souvent dans une posture,  des moins enviables.

Il n’en est  rien, rectifie l’artiste.  Ces coups de gueule fréquents à l’endroit de Mic Flammez seraient plutôt des clins d’œil déguisés.

« Ça vous étonnera si je vous dis que j’aime Mic Flammez. C’est un ami de la vieille époque! Juste qu’il ne me comprend pas! Je suis là pour gagner, pas pour l’adorer! Sinon c’est un ami », a confié l’artiste.

Pour  Pikaluz, le talent ne suffit pas, il faut toujours ajouter un « brin d’originalité »  à sa musique, pense t-il. « Les freestyles se travaillent! J’essaie de me donner des challenges alors je dois toujours mieux faire qu’hier », rappelle l’artiste.

Nommé Papi Kodjo Enyonam ADZAKEY à l’état civil,  PIKALUZ   s’est spécialisé dans le rap « pur  et dur ». Sa  voix mi rauque, ses textes engagés, sa verve prononcée, et ses propos agressifs confèrent à sa musique un style particulier. A 28 ans, l’artiste enregistre plusieurs singles à son actif notamment CONFUSION, CONCLUSION, AM DOINBUZZ, ZANGBANGBAN .  « Bintoua » , « Obena » (sortis en 2017) et Adomeze sont ses tous derniers singles.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

Commentaire d'article

Umalis