Société

Crise sociopolitique au Togo / Le chrétien, quelle est sa place et son rôle dans cette situation ?

Image utilisé à titre illustratif

Le Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP) de l’Archidiocèse de Lomé a organisé ce jeudi une conférence-débat dans le cadre des activités marquant la célébration de ses 13 ans. Ayant à cœur le retour de la paix et de la quiétude dans le pays, le thème choisi pour l’occasion est : « Place et rôle du chrétien dans la situation sociopolitique dans notre pays le Togo ».

Plusieurs personnalités religieuses et politiques ainsi que des représentants d’Organisations de la Société Civile ont pris part à cette conférence riche en partages. Quel peut être la part du chrétien dans la consolidation de la paix, la transformation sociale et le développement de son pays ? Selon le conférencier, Révérend Père Pierre Chanel Affognon, « le disciple du Christ doit nécessairement s’engager au nom de sa foi pour la transformation de sa société, et c’est en cela qu’il est témoin de son Seigneur, c’est en cela qu’il est vraiment évangélisateur. Parce que la mission du disciple du Christ, c’est d’œuvrer pour que l’homme soit debout ».

En effet, en respect de sa responsabilité sociale, l’Eglise Catholique s’est engagée à travers son enseignement (les Évangiles, les lettres pastorales, les encycliques et la doctrine sociale de l’Eglise) à instruire les chrétiens à toujours rechercher le bien commun qui est la source du développement et de l’épanouissement des hommes dans une communauté.

Par conséquent, « les chrétiens ont le droit de s’engager dans les partis politiques de leur choix, s’engager dans la société civile et travailler pour qu’ensemble avec les autres composantes de la société, la société togolaise puisse connaître ce renouveau tant espéré, cette paix sociale tant recherchée et (…) tout ce désir d’alternance qui voudrait dire simplement que le Togolais aimeraient trouver solution à ses problèmes élémentaires ou fondamentaux », a indiqué le prélat. En somme, le rôle du chrétien dans le développement de son pays doit juste pas être passif (prière) mais aussi actif (engagement citoyen) car, avant dêtre disciple du Christ, il est d’abord membre d’une société.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis