Politique

« Que le citoyen soit mis au centre du processus de décentralisation au Togo ! », préconise Afrobaromètre

Décentralisation

L’institut Afrobaromètre a effectué un sondage sur la question de la décentralisation et de la création des communes au Togo. Rappelons que l’adoption le 23 juin 2017 du projet de loi portant création des 116 communes a soulevé un grand tollé au sein de la sphère politique togolaise. Voici ce qu’en pensent les togolais, selon le rapport d’Afrobaromètre rendu public mercredi dernier.

« Il faut noter que si près de 3 Togolais sur 10 (28%) sont satisfaits du découpage en commune adopté par les autorités politiques, une même proportion (29%) en est non-satisfaite. Et plus encore, plus de 4 Togolais sur 10 (43%) déclarent ne pas en être suffisamment informés pour se prononcer sur la question », lit-on dans le rapport.

Si, la majorité des Togolais adhèrent au projet de décentralisation des institutions dans le pays, le rapport d’Afrobaromètre souligne cependant que les Togolais (45%) souhaitent participer aux réunions de leur commune afin de porter un regard critique sur le travil des élus locaux. En outre, le rapport d’Afrobaromètre indique qu’ils sont 62% à avoir déclaré qu’il est « quelque peu probable » ou « très probable » qu’ils participent aux réunions publiques organisées par leur commune.

A la lumière de ces chiffres et des opinions des togolais sur la question, l’institut Afrobaromètre propose que la possibilité soit donnée au citoyen togolais d’avoir réellement droit de cité sur les questions de décentralisation dans le pays « afin d’espérer une appropriation et par la suite, des retombée sur la gouvernance et le développement au niveau local ». « Les élus locaux n’auront la légitimé de leurs administrés que si ces derniers ont confiance au processus électoral », a-t-il ajouté.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis