Santé

Togo / Le CHU de Kara trouve son salut dans la contractualisation sous la supervision de l’OIGH

Prof Moustapha Mijiyawa, Ministre de la Santé et de la Protection Sociale

La mise en œuvre de l’approche contractuelle au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Kara vient d’être confiée hier à l’Organisation Internationale pour la Gestion Hospitalière (OIGH) qui, a déjà en charge le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Dapaong depuis mardi. La phase pilote de la contractualisation au CHR Atakpamé, au CHP Blita et au CMS de Siou poursuit son cours.

En effet, le pas décisif dans la politique de bonne gestion de ce centre de santé a été effectué ce mercredi lors d’une cérémonie présidée par Prof Moustapha Mijiyawa, ministre de la Santé et de la Protection Sociale, en présence de plusieurs autorités politiques, administratives, militaires et religieuses de la région de la Kara.

Construit depuis l’époque coloniale, le Centre Hospitalier Universitaire de Kara est une structure sanitaire publique à caractère administratif mais qui, depuis quelques temps est confrontée à des difficultés majeurs (vétusté et état délabré des infrastructures, des ressources humaines insuffisantes et non qualifiées, gestion financière catastrophique).

Selon le ministre de la Santé, Prof Moustapha Mijiyawa, « l’approche contractuelle permettra d’harmoniser les ressources par rapport aux prestations et à la satisfaction des populations. Par  ailleurs, cette approche impliquera l’augmentation des bénéfices, la qualité des soins de santé et une meilleure gestion des hôpitaux publics ». Pour sa part, Dr Amanga, Directeur du CHU Kara se réjouit de cette initiative gouvernementale qui « rendra le Centre Hospitalier Universitaire de Kara plus accueillant et plus attrayant qu’il ne l’était par le passé ».

Rappelons que l’approche contractuelle est basée sur le principe de la gestion des structures hospitalières publiques par une entité privée à travers la signature d’un partenariat entre l’Etat et une société spécialisée dans la gestion des hôpitaux.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis