Politique

Nouveau siège de l’Assemblé nationale / Un député togolais doute de la générosité de la Chine

Copyright / Image alome.com

« La Chine a offert au Togo un nouveau siège du Parlement » : cette « bonne » nouvelle a fait la « une » de l’actualité togolaise la semaine dernière. Si la plupart des députés sont excités à l’idée de jouir enfin d’un local propre à eux, ce n’est visiblement pas le cas de quelques-uns qui continuent d’analyser cette trop grande largesse de la Chine et de se poser mille et une questions. Jean Kissi fait partie de ce dernier lot.

Il a été l’un des invités de l’émission D12 sur Pyramides Fm ce dimanche. Pour l’élu du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) dans la préfecture de Vo, cette bonté de cœur de Pékin cacherait des intérêts inavoués. Il y aurait anguille sous roche, pense-t-il.

En effet, selon le député Jean Kissi, si le Palais de la Présidence de République togolaise porte l’empreinte de la Chine, et plus récemment l’hémicycle des élus du peuple, « il n’est pas impossible que le Togo soit mis sur écoute par l’Etat chinois ». Suivant le même ordre d’idée que son camarade Djimon Oré, le député Jean Kissi fustige le fait qu’après 58 ans d’indépendance, le Togo ne puisse pas mobiliser ses propres ressources financières pour se construire un Parlement, encore moins une Présidence qui, constituent des symboles forts de souveraineté nationale. Le député Jean Kissi pousse ses réflexions encore plus loin en doutant même de la qualité des matériaux de construction de la Chine.

Se référant au tollé soulevé par le scandale du siège de l’Union Africaine construit par la Chine, le député Jean Kissi craint dans un futur proche l’éclatement d’une affaire de mise sur écoute du Togo. « Il y a des symboles que la nation a besoin de se saigner pour construire », indique-t-il. Pour lui, les fonds investis par Pékin dans la construction de la nouvelle Assemblée nationale aurait pu servir à d’autres projets de développement notamment l’éducation, la santé ou les infrastructures.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis