Société

Nouveau code foncier et domanial : Est-ce vraiment un remède aux conflits fonciers au Togo ?

Dans divers contrées au Togo, les problèmes fonciers sont à l’origine d’hostilités entre des familles, villages ou cantons occasionnant souvent meurtres, drames et exils. Après le forum national du foncier organisé par l’Etat il y a quelques mois, l’adoption du code foncier et domanial a fait l’objet de la 2ème communication écoutée par le conseil des ministres le 13 juin dernier.

D’après le communiqué ayant sanctionné le dernier Conseil des ministres, l’adoption du code foncier et domanial « vise à résoudre les conflits fonciers que vivent nos concitoyens et à servir d’instruments pour le développement économique de notre pays et à garantir les investissements nationaux et étrangers. Le conseil des ministres a demandé qu’une vaste campagne d’information et de sensibilisation soit menée sur le code foncier et domanial afin d’amener les populations à s’approprier le contenu dudit code ».

En réponse à cette disposition, le député Djimon Oré, ancien membre de l’UFC, a confié à nos confrères de Victoire Fm : « Je ne pourrais pas cautionner une posture qui est une fabrique de génocide. Ce texte n’a rien à voir avec le foncier au Togo ». Il justifie sa position par deux arguments : le pouvoir en place a « créé du bordel dans la chefferie traditionnelle » qui visiblement a perdu de sa notoriété et « l’exploitation des terres des autochtones par des colons (des allogènes) ». Se basant sur ces deux réalités, le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FDP) doute fort que le nouveau code foncier puisse résoudre les difficultés liées aux conflits fonciers au Togo.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis