Société

Togo: Projet « AgoeNyivé Neko » pour l’assainissement et la gestion durable des déchets dans cette préfecture

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « AgoeNyivé Neko » (qui signifie littéralement en mina « Que AgoeNyivé soit propre ! »), deux conventions de partenariat ont été signées le lundi 11 juin entre d’une part la Brasserie BB de Lomé et l’ANASAP (Agence Nationale d’Assainissement et de Salubrité Publique) et, de l’autre, l’ANASAP et l’ONG RECORD. Politique de protection de l’environnement à travers une gestion efficace des déchets, lutte contre l’insalubrité et la pollution, promotion du bien-être des populations et création d’emplois sont autant de défis que comptent relever les acteurs impliqués dans la réalisation de ce projet.

A l’heure où les industries agroalimentaires sont considérées comme de gros pollueurs, la Brasserie BB de Lomé a intégré les enjeux environnementaux dans sa stratégie globale d’entreprise en mettant en œuvre depuis 2016 un programme de responsabilité sociétale dénommé « Agissons ensemble pour demain ». Car, « protéger l’environnement, c’est protéger l’humanité », précise Thierry Feraud, Directeur général de cette société. Pour ce dernier, ce projet « reflète une concrétisation du choix de la BB Lomé d’intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques du pays dans ses activités ».

Copyright / Image alome.com

« Puisque nous polluons directement ou indirectement l’environnement dans lequel nous travaillons, il est de notre devoir de mettre des systèmes en place en vue de lutter contre l’insalubrité dans la zone d’Agoè-Nyivé. Après la signature aujourd’hui de cette convention, nous nous engageons dans la réalisation effective de ce projet, dont la première pierre sera posée dans un ou deux mois environ. Je dois préciser que c’est un projet qui tient à cœur à la BB Lomé et nous la mènerons jusqu’au bout », a-t-il ajouté.

En effet, la gestion des déchets représente un enjeu collectif impliquant plusieurs acteurs publics comme privés. C’est donc dans une approche de partenariat public-privé que la Brasserie BB de Lomé a signé cette convention avec l’Agence Nationale d’Assainissement et de Salubrité publique (ANASAP) créée en 2013 et chargé du maintien d’un cadre de vie sain, favorable au bien-être et à l’épanouissement des populations sur toute l’étendue du territoire togolais. Par conséquent, l’ANASAP apportera son appui technique et logistique à la mise en œuvre du projet « AgoeNyivé Neko » qui vise l’amélioration du cadre de vie des populations de la préfecture qui loge la Brasserie BB de Lomé.

En collaboration avec l’ANASAP et les partenaires en développement, « l’ONG RECORD sera aux côtés des populations pour l’exécution de ce projet dans le cadre duquel il est prévu la création d’un centre agro-écologique basé sur l’élevage, la pisciculture et le jardinage. Pour la réalisation du projet « AgoeNyivé Neko », l’ONG Record sollicitera la main d’œuvre locale et la compétence des natifs du milieu, ce qui impliquera la création d’emplois  », indique Innocent Assilamehou, Chargé de projet à l’ONG Record. Notons que le projet « AgoeNyivé Neko » s’inscrit également dans la réalisation des Objectifs 11 et 12 de Développement Durable (ODD).

Togbui Kodjo Hélou Sedzro IV (Crédit photo : togotopinfos)

Représentant les collectivités locales, Togbui Kodjo Hélou Sedzro IV, Chef Canton d’Agoè-Nyivé n’a pas caché sa satisfaction par rapport à la signature de ces conventions. « C’est un sentiment de joie qui m’anime en cette occasion. L’idée de ce projet a germé il y a quelque temps et je suis content qu’enfin quelque chose de concret vient d’être réalisé. Avec l’appui des différents acteurs, je suis vraiment optimiste pour la suite. Des campagnes de sensibilisation seront organisées. Nous comptons sur la mobilisation des chefs de villages et de quartiers environnants ainsi que des CVD et des CDQ. Les populations seront également informées sur ce projet de portée environnementale », se réjouit-il.

Photo de famille (Crédit photo : togotopinfos)

Pour sa part, le Préfet d’Agoè-Nyivé, Awate Hodabalo, a saisi cette occasion pour exhorter les citoyens et citoyennes d’Agoè-Nyivé, les membres de comités de développement de base, les leaders communautaires, religieux et politiques ainsi que les chefs traditionnels à s’approprier ce projet. « Nous allons nous investir totalement afin que ce projet puisse être une réussite et un modèle pour les autres localités », a-t-il promis. Notons que le coût estimatif du projet « AgoeNyivé Neko » est de plusieurs dizaines de millions de FCFA.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis