Faits divers

Escroquerie / Trois groupes d’individus arrêtés par la Gendarmerie nationale

Image utilisée à titre illustratif

Trois groupes « d’escrocs » de nationalités togolaise, ivoirienne et camerounaise ont été présentés mardi dernier à la presse togolaise après qu’ils soient mis aux arrêts. C’est l’œuvre du Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie Nationale.

En effet, après avoir enregistré des plaintes de plusieurs victimes, le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) a mené des investigations pour mettre la main sur ces « escrocs ». Le togolais nommé Agbo Séna aurait soutiré une somme de 3 500 000 FCFA à un honnête citoyen après l’avoir convaincu qu’il récupérerait 980 000 000 FCFA comme héritage d’un père adoptif de nationalité allemande avec le soutien d’une autorité du pays.

Les jeunes diplômés sans-emplois sont devenus aujourd’hui une cible facile pour les arnaqueurs. C’est ainsi que les sieurs Kakali Kéméabalo et Kondello Lidao leur ont promis un travail bien rémunéré en Côte d’Ivoire au nom de la société de marketing en ligne Qnet. Une fois arrivés dans ce pays, ces jeunes gens se sont finalement rendus compte qu’ils ont été escroqués.

Un autre groupe formé par deux camerounais ( Essomé Rodrigue et Djakou Olivier) et deux Ivoiriens (Nyagoua Serge et Nyagoua Tchapithè) opèrent sous la couverture d’une structure dont ils seraient des intermédiaires pour la vente des grains d’argan. Ils ont ainsi réussi à escroquer une certaine somme d’argent à une victime.

A cette occasion, le Lieutenant Agba Mazalo, chef Cellule de la Communication de la Gendarmerie Nationale, a invité la population à rester vigilante.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis