Sécurité

95 individus arrêtés au Togo lors d’une opération sécuritaire conjointe

En tout, 202 personnes ont été interpellées au cours d’une opération conjointe de sécurité entre le Burkina Faso, le Bénin, le Ghana et le Togo menée par les autorités policière des quatre pays. Quelques-unes seraient même soupçonnées de terrorisme.

En effet, cette opération sécuritaire baptisée « Koudalgou » s’est déroulée du 15 au 18 mai à travers les quatre pays frontaliers et a permis d’interpeller « 52 individus au Burkina Faso, 42 au Bénin, 95 au Togo et 13 au Ghana », a confié le chef des opérations, le colonel Blaise Ouédraogo, à l’AFP lors du bilan ce vendredi soir au poste frontalier de Cinkassé, en territoire burkinabè. En outre, les autorités policières ont mis la main sur des explosifs et autres produits de contrebande au cours de la même opération. Ces opérations qui visent à « lutter contre le banditisme et la criminalité transfrontalière ».

« Cette coopération sécuritaire multilatérale réussie (…) permet de rassurer et d’assurer une bonne sécurité des populations de la zone frontalière entre nos différents pays. Nous allons engager les forces de défense des quatre pays à rééditer ce type d’opération afin que nous puissions mutualiser nos moyens, nos expertises et nos capacité pour venir à bout de la grande criminalité et du terrorisme », a déclaré Clément Sawadogo, le ministre burkinabè de la sécurité. Notons que 2.902 agents des forces de défense et de sécurité des quatre pays ainsi que deux hélicoptères, plusieurs véhicules légers et des motos ont été mobilisé pour l’opération.

Réagissez: http://www.africatopforum.fr

Commentaire d'article

Umalis