Société

Des pains de qualité faits avec amour : défi des boulangers togolais

A l’initiative de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC), les boulangers, pâtissiers et consommateurs s’étaient retrouvés dans la journée d’hier autour du thème : « Quelle qualité de farine de blé et de pain pour les consommateurs ? ».

« Après les analyses, nous avons constaté que les farines ne sont pas enrichies alors que les dispositions de la CEDEAO obligent tous les Etats à la fortification et à l’enrichissement de différentes farines qui sont sur le marché. De surcroit sur nos marchés, on voit l’interpénétration de certains produits qui n’ont même pas d’identité alimentaire, c’est-à-dire la traçabilité n’est pas assurée », a regretté Freddy Mike Dunyah, Chargé de communication à l’ATC.

Par conséquent, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) appelle les autorités à prendre leurs responsabilités pour vérifier la qualité des farines de blé qui entrent sur le territoire togolais, essentiellement en ce qui concerne l’application des décisions d’enrichissement et de fortification des nutriments. Quant aux boulangers et aux pâtissiers, ils ont été exhortés à l’adoption des règles de bonne pratique d’hygiène dans les ateliers de production et d’éviter l’utilisation de tous ingrédients susceptible de mettre en danger la santé du consommateur.

Commentaire d'article

Umalis