Sécurité

Altercation entre militaires et civils à Mango: Le gouvernement mènera sa petite enquête

Que s’est il passé dans la ville de Mango il y a quelques jours ? Depuis quelques jours, des rumeurs indiquent que des militaires auraient une fois encore passé à tabac des habitants de cette ville du nord du Togo, après l’épisode de Kparatao. Pour y voir plus clair, les autorités en charge de la sécurité sont allées à l’information.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, représenté par son collège en charge de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi, a rendu public ce mercredi un communiqué pour donner sa version des faits.

La note informe que les récents faits de Mango relèvent d’un « incident regrettable » opposant  une patrouille militaire à des habitants en mission de sécurisation. « Dans la nuit du 19 au 20 mars, vers 2 heures, cette patrouille a voulu contrôler un groupe de six personnes, vu l’heure tardive. A la suite d’une altercation entre les deux parties, une échauffourée a eu lieu sans qu’aucune blessure sérieuse ne soit à déplorer », explique la note.

Face à l’imprudence du chef et des membres de la patrouille, le gouvernement promet prendre des « mesures conservatoires » dans l’attente des résultats de l’enquête qui a été déclenchée, compte tenu de la transparence qui doit régir les relations entre les forces de défense et de sécurité et la population civile.

Pour finir,    « le ministre exprime ses regrets pour cet incident et assure les personnes concernées de sa volonté de faire toute la lumière sur les faits survenus et d’établir ainsi la responsabilité des différents acteurs ».

Commentaire d'article

Umalis