Société

Togo / Des femmes leaders impliquées dans la vie publique, défi de l’AAVOED

Selon les statistiques, les femmes sont quasi-absentes des institutions de la République. Ainsi donc, leur impact dans la vie publique et leur représentation au sein des instances de décision du pays restent insignifiants. Au nom de parité genre hommes/femmes, l’association Aide et Action à la Veuve, à l’Orphelin et à l’Enfant Déshérité (AAVOED) compte œuvrer en vue de changer la donne.

En effet, au sein de l’Assemblée Nationale togolaise, les femmes ne sont que 17 sur 91. Au gouvernement, il y a 6 femmes sur 26 ministres. Le plus alarmant est que, sur les 38 préfets que compte le Togo, il n’y a que 2 femmes. C’est donc dans le cadre du prolongement des activités du 08 mars, retenu par l’ONU pour prôner les droits des femmes que l’association Aide et Action à la Veuve, à l’Orphelin et à l’Enfant Déshérité (AAVOED) a retenu le thème: « Leadership féminin et participation de la femme à  la vie publique » pour une conférence-débat ce samedi à Lomé.

« Les jeunes filles d’aujourd’hui constituent la relève de demain. Voilà pourquoi nous voulons leur parler dès maintenant de leur participation à la vie publique et de leur présence dans les instances dirigeantes. Pourquoi les femmes sont si peu représentées dans ses instances ? Voilà les questions auxquelles nous essayons de trouver des réponses parce qu’il faut corriger ses lacunes à la base », a explique Me Abougnima Molgah Kadjaka, président d’AAVOED.

Au cours des échanges, il a été question de leadership, d’éducation de la jeune fille, du leadership féminin.

Commentaire d'article

Umalis