Santé

Togo: L’INAM veut étendre ses prestations aux ayants droits non couverts

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), dans le souci de toucher un plus grand nombre de Togolais, vient de prendre de nouvelles dispositions en faveur des assurés. Il s’agit pour cette structure d’étendre sa couverture maladie aux ayants droits non couverts de ses assurés (enfants supplémentaires, deuxième épouse etc.). Désormais, au lieu de 4 enfants, l’INAM va intégrer cette catégorie exclue du régime actuel au régime d’assurance maladie. Il a organisé à cet effet une séance d’information et d’échange pour présenter les perspectives de l’institut.

Ont été conviés à cette rencontre d’information et d’échange les acteurs de la protection sociale (représentants de la CNSS, CRT, centrales syndicales et assurés). La séance avait pour objectif d’échanger sur les conditions de mise en œuvre de cette prise en charge qui démarre à partir du mois d’avril.

« Le régime actuel de l’INAM couvre seulement 6 membres, l’assureur principal, son conjoint ou conjointe et 4 enfants. Aujourd’hui, nous sommes dans une protection sociale inclusive et donc, nous voulons prendre des mesures pour pouvoir intégrer les ayants droits non couverts à savoir les enfants de plus de 21 ans, les secondes et troisièmes épouses, les enfants supplémentaires et les bénéficiaires de pension de réversion », a déclaré Miriam Dossou, la directrice générale de l’INAM.

Cette rencontre s’inscrit dans un processus d’écoute permanente, de recherche de solutions et d’inclusion sociale. Pour le chef de l’affiliation et de recouvrement, Dissaliba Winga, la prise en charge  des ayants droits non couverts des assurés INAM sera relative à des contributions, au paiement de délai de carence et des réinscriptions si nécessaire.

Précisons que depuis sa création il y a 72 mois, l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) a déjà enrôlé près de 320 000 bénéficiaires.

Commentaire d'article

Umalis